Managers, 5 conseils pour infuser de l’innovation dans vos équipes

#Innovation

18 janv. 2019

L’innovation ne se décrète pas à coups de baguette magique. Encore moins à l’aide d’outils miracles ni de méthodologies imparables… Bien au contraire, tout est question de posture. Tel est le défi qui se pose aux managers qui souhaitent impulser une nouvelle dynamique au sein de leur équipe. Retour sur quelques clés pour le relever.

 

#1 Dites stop aux logiques descendantes

N, N+1, N+2, N+3… Il est relativement habituel de trouver des structures hiérarchiques à multiples échelons dans les organisations. Avec une stratégie venant d’en haut et des managers intermédiaires en charge, par la suite, de la faire appliquer au sein de leur périmètre d’action. Ce cadre offre le bénéfice de clarifier la direction dans laquelle les équipes s’orientent. Le manager se positionne alors comme un expert, un sachant, qui fixe des objectifs à ses collaborateurs et contrôle leurs avancées pour les atteindre. Mais quelle place est alors laissée à l’émergence de l’inattendu ou de l’idée nouvelle ? Une telle structuration peut en effet brider toute initiative qui sort du cadre.

Afin de faire fleurir l’innovation, misez plutôt sur la décentralisation – gage de liberté par rapport à la hiérarchie et les objectifs à atteindre.

Pour un manager, une telle posture n’est pas forcément aisée. Elle peut même sembler contre-nature. Dans un certain sens, elle implique d’abandonner une partie de son pouvoir – celui de détenir la solution unique. Mais de l’autre, elle ouvre tout un autre champ des possibles. Le manager devient dès lors le facilitateur, celui qui anime la co-construction au sein de ses équipes pour explorer collectivement de nouveaux chemins, plus nombreux et plus fertiles.

 

#2 Osez l’ouverture

« Allons dans cette direction, car on a toujours fait comme ça. » Voici résumée la pire prison de verre pour un manager. Changer de posture implique fondamentalement de remettre en question ses habitudes. Pour y parvenir, rien ne vaut de se confronter à des pratiques ou des points de vue extérieurs qui permettent de se réinterroger sur ses propres modes de fonctionnement. C’est pourquoi, chez Miss Mandarine, nous favorisons la rencontre des managers avec le monde des startup, que ce soit dans nos approches pédagogiques innovantes Miss Mandarine Discovery ou Miss Mandarine Immersion. Il ne s’agit pas d’imposer le modèle de la startup aux organisations, mais plutôt de faire découvrir d’autres types de collaboration ou visions et surtout une manière d’appréhender l’innovation différemment. La startup devient alors un médiateur pédagogique puissant pour amener les managers à regarder avec un œil neuf leurs propres méthodes (voir le témoignage de Paola Van Troostenberghe ).

 

#3 Ne pensez plus objectifs

En se confrontant à d’autres univers – tel que celui des startup –, les managers peuvent également découvrir de nouvelles logiques, telles que l’effectuation, conceptualisée par la chercheuse américaine Saras Sarasvathy. Cette démarche va à l’encontre de celle traditionnellement établie dans les organisations où il s’agit avant tout de se fixer des objectifs, pour ensuite trouver tous les moyens nécessaires pour y parvenir. Une telle manière de faire est certes efficace et nous l’appliquons tous les jours dans notre quotidien. Mais ce n’est pas celle choisie par les entrepreneurs innovants. Intégrer la logique d’effectuation, c’est partir d’abord de la situation donnée, des moyens initiaux, pour ensuite avancer de manière itérative sans jamais préjuger du résultat final. Car innover, c’est accepter l’inconnu. C’est abandonner les belles lignes droites pour avancer pas à pas sur des voies non explorées d’avance.

 

#4 Servez-vous de vos échecs

S’il n’existe pas de recette miracle ou de méthode imparable pour innover, cela signifie que s’engager sur la voie de l’innovation, c’est également s’exposer à échouer.

Chaque échec est un enseignement pour la suite. Évidemment à la condition d’essayer d’en comprendre tous les ressorts. Par exemple, il peut arriver que vos équipes se montrent réticentes face à un management plus ouvert et décentralisé. N’en faites pas une fin en soi, car par nature le changement fait peur. Au contraire, avec un peu de recul, il peut être intéressant de bien comprendre pourquoi de tels freins ont émergé pour mettre en place de nouvelles approches, peut-être plus collaboratives et fondées sur la coopération et la co-construction. Alors, tentez, échouez, analysez… et surtout recommencez, plus riche de l’expérience passée.

 

#5 Passez à l’action

Rien ne se fera sans vous ! C’est en agissant et en échangeant avec d’autres acteurs qu’il est possible d’apprendre de nouvelles manières de faire.

Inutile de perdre trop de temps à vous demander comment vous y prendre, engagez-vous directement dans l’action, même à petits pas. La transformation n’a rien d’une bonne résolution sans cesse remise à plus tard. Elle se pratique et se vit au quotidien.

Chez Miss Mandarine, nous pouvons vous accompagner dans ce parcours.

Partager

Ecrire un commentaire